DIGISTORM

Portefeuille de projets FEDER coordonné part l’Institut NUMEDIART

Depuis mai 2015, l’UMONS (via l’Institut NUMEDIART et l’Institut HUMANORG) est chef de file d’un portefeuille de projets FEDER  et co-financé par l’Union Européenne et la Région Wallone  dont le nom est DIGISTORM.

L’objectif de ce portefeuille est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place, via le projet DIGILIABS, du living lab wallon des industries créatives (le CLICK‘)  , pour favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

Chaque année, un ou plusieurs projets pilotes sont menés par les partenaires de DigiSTORM, pour déboucher sur des projets tiers, à l’initiative d’acteurs ICC et avec le soutien du living lab. Ces projets sont alimentés en technologie par les équipes de recherche de l’institut NUMEDIART avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC (via les projets DIGIMIR, DIGISPACE et DIGISENSE) ; ils reçoivent également un soutien entrepreneurial par La Maison de l’Entreprise (LME) et par l’Institut HumanORG (UMONS), et la formation continue des personnes qui y sont attachées sera assuré par Technocité. Les projets sont orientés « développement urbain » (musées 2.0, eTourisme, Spectacles urbains, etc.).

L’UMONS est également un des partenaires fondateurs du HUB Créatif du Cœur de Hainaut (Creative Valley). Le portefeuille DigiSTORM va permettre de poursuivre et de développer l’action passée de NUMEDIART dans le domaine des ICC, avec cette fois un positionnement fort dans le partenariat du HUB, et une mission entrepreneuriale explicite. Les indicateurs de performance annoncés prennent donc cette fois en compte non seulement la qualité des recherches mais aussi le nombre d’emplois créés à terme.

Un bâtiment pour le projet Digilabs

La construction d’un bâtiment est également prévue sur le Parc Initialis pour héberger UMONS et LME à proximité des bureaux de Technocité, et accentuer les synergies avec les entreprises de la Digital Innovation Valley (projet DIGICAMPUS)

Les partenaires DIGISTORM

CLICK’

Le Living Lab des Industries Créatives

Un Living Lab vous dites ?

Créé dans le cadre du projet DIGILABS (portefeuille de projets DIGISTORM) , le CLICK est le premier Living Lab Wallon pour les industries créatives.

Il s’agit d’une structure d’accompagnement de projets basé sur de l’innovation ouverte. Il vise le développement de nouveaux produits et services en plaçant l’utilisateur au cœur du processus.

Caractéristiques d’un Living Lab

  • La Co-création et l’expertise de l’institut NUMEDIART (Institut de recherche pour les technologies créatives de l’UMONS) comme moteurs de base
  • Implication des utilisateurs finaux
  • Le Living Lab est au cœur d’un écosystème
  • Lieu de synergie (création d’une communauté des ICC)

 

Qu’entend-t-on par industries créatives ?

Sont considérés comme industries créatives, toutes les entreprises tout ou une partie de l’activité se base sur la créativité comme base de travail.  Dès lors, on peut considérer que l’architecture, le design, les arts de la scène, la musique, l’audiovisuel, les musées ou encore l’édition font partie de ces industries. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive.

 

La structure du CLICK’

Les services

Le Living Lab des industries créatives offre 3 types de services:

  1. Accompagnement dans l’exploration
  • (re)définition du principe de base du projet (brainstorming global: on rêve !)
  • Exploration technologique
  • Mise à disposition d’une boîte à outils technologique

2.1 Accompagnement dans l’expérimentation « in vitro » (en mode laboratoire)

  • Accès à des communautés d’usagers
  • Méthodologie d’innovation ouverte – user-centered

2.2  Accompagnement dans l’expérimentation « in vivo » (en conditions réelles)

  • Portefeuille de lieux propices
  • Prééquipement de certains lieux

3. Accompagnement dans l’évaluation

Analyse Ux via les 2 types d’expérimentations

La méthodologie CLICK’

Réalisations du CLICK’

YOU-MOTION

Installation créée dans le cadre de l’exposition du BAM « Premiers Vidéastes »

Descriptif

Création d’une installation interactive grand public autonome utilisant les technologies de ralenti d’I-Movix pour permettre au visiteur de voir son émotion faciale en super-ralenti (500 images/sec).

Partenaires

Reg’Art

Installation créée dans le cadre de l’exposition du BAM « Gerard Garouste »

Descriptif

Création d’une installation interactive grand public autonome utilisant les technologies de suivi de regard (Numediart) et d’analyse prédictive d’attention (ITTENTION) pour rendre le visiteur de la manière dont son regard parcourt automatiquement une œuvre picturale

Partenaires

Living Labs In Wallonia

Le CLICK’ est membre du réseau Living Labs In Wallonia. Il s’agit d’une initiative de Creative Wallonia qui rassemble et soutient des Living Labs wallons.  Pour plus d’informations sur Living Lab in Wallonia, cliquez ici 

 

Financement

Suivez – nous sur les réseaux sociaux !

DIGIMIR

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGIMIR

La recherche effectuée au sein du projet DIGIMIR implique un savoir-faire dans le domaine de l’analyse et la compréhension automatique de contenus médias (qu’il s’agisse aussi bien de son que d’images, de dessins, ou encore de vidéos ou de gestes) et propose dans ce cadre de interactions homme-machine customisées et innovantes, basées sur l’intelligence artificielle.
Valeur ajoutée : les chercheurs impliqués dans DIGIMIR sont capables de créer rapidement des applications créant des ponts entre plusieurs types de média.

DIGISENSE

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGISENSE

La recherche effectuée au sein du projet DIGISENSE concerne la capture de mouvements. A l’aide de divers capteurs (réseaux de caméras IR, caméras 3D, Capteurs IR, capteurs inertiels, tablettes tactiles, etc.), il s’agit de mesurer et analyser avec précision et en temps réel les gestes et mouvements humains :

  • Dans un but de reconnaissance, évaluation et/ou de comparaison de mouvements
  • Pour l’animation de personnages de synthèse, y compris par des transformations stylistiques.
  • Pour la synthèse sonore à partir du geste dans le cadre de performances augmentées, d’instruments augmentés, ou de nouvelles interfaces d’expression musicale

Valeur ajoutée : explorer, améliorer voire créer des solutions commerciales (ou non commerciales) haut de gamme à partir de capteurs à moindre coût.

Exemple d’applications : NUMEDIART est notamment à la base de la création d’un framework open-source appelé “MotionMachine” (www.motionmachine.org) qui propose des solutions intégrées et flexibles pour visualiser, représenter et transformer les données complexes de mouvement.

DIGISPACE

Contexte

L’objectif du portefeuille de projet FEDER DIGISTORM est le développement des liens et synergies entre entreprises, centres de R&D et enseignement supérieur, notamment grâce à la mise en place du living lab wallon des industries créatives (Le CLICK’). Le but : favoriser la création de nouvelles entreprises ICC (Industries Créatives et Culturelles) et le développement des entités économiques préexistantes.

L’activité du CLICK’ (projet DIGILABS) est alimentée par les travaux des équipes de recherche de l’institut NUMEDIART (UMONS) avec un soutien de centres de recherche MULTITEL et CETIC. Les domaines de recherche abordés sont repartis au sein de 3 projets : DIGIMIR, DIGISENSE et DIGISPACE.

Domaine de recherche DIGISPACE

La recherche effectués dans le projet DIGISPACE concerne ce que l’on nomme les “espaces intelligents”. Il s’agit d’espaces dotés de senseurs (micros, caméras, capteurs IR, etc.) et d’une intelligence artificielle leur permettant de comprendre ce qu’y font leurs utilisateurs. Dans ce domaine, NUMEDIART propose une expertise dans :

  • Le « tracking » et l’interaction des personnes évoluant dans des espaces intérieurs
  • L’analyse de l’attention visuelle des utilisateurs basée sur des systèmes non-invasifs
  • La prédiction de l’attention visuelle des utilisateurs sur des images ou des vidéos, par l’utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle

Valeur ajoutée : développer des applications (ludiques, médicales, muséales, etc…) capables de prédire et d’analyser l’attention et le degré de motivation de leurs utilisateurs.

Exemple d’applications: NUMEDIART a mis en place un outil d’analyse de l’attention (Kinterest) basé sur une caméra 3D et permettant de mesurer en temps réel les point d’un écran sur lesquels des utilisateurs posent leur regard.

 

C2L3Play – Cross Border Living Labs

C2L3Play est un projet Interreg dont L’UMONS est chef de file, via l’institut NUMEDIART.  L’objectif du projet est de mettre en place un réseau de living labs transfrontalier en s’appuyant sur les structures physiques existantes en partie dans les trois régions, dans la thématique liée à la créativité numérique.

Le projet se propose de transcender les frontières et de proposer des échanges d’artistes, de chercheurs, de monter des projets en lien avec des entreprises d’autres régions plus facilement, etc…. La notion de synergie est d’autant plus importante sur un territoire relativement restreint dans une optique de fédération d’énergie pour le développement des industries culturelles et créatives (ICC).

Le projet C2L3Play vise en premier lieu les industries culturelles et créatives, qui est un secteur stratégique en Wallonie (programme Creative Wallonia) mais également en France (images numériques et industries culturelles en tant que domaine d’activité stratégique en Nord-Pas de Calais) et en Flandre (avec le secteur du design).

Ainsi, le Cross Border Living Lab a pour objectif de rapprocher les entrepreneurs sélectionnés avec d’une part les partenaires de la Recherche et de l’Innovation et d’autre part avec des industries présentes sur le territoire. L’objectif avoué est de “booster” économiquement le secteur des Industries Culturelles et Créatives en apportant une expertise-produit et/ou une expertise-marché.

 

Les partenaires du Cross Border Living Lab accompagnent, dans une dynamique de complémentarité des expertises, des projets sélectionnés qui permettent de créer de la valeur sur le territoire inter-régional.

Pour accompagner le développement de ces projets transfrontaliers, ce sont 3.020.751 euros qui seront injectés dans la dynamique C2L3Play, qui se veut vertueuse. Le Cross Border Living Lab a en effet pour objectif de perdurer au-delà de la durée du projet Interreg France-Wallonie-Vlaanderen qui le voit naître. Tous les 4 mois, un appel à projets est lancé via les outils de communications des partenaires et via le site internet www.crossborderlivinglabs.eu à destination de porteurs de projet (particulier, startup, TPE/PME en croissance) désirant développer des projets artistiques, technologiques ou économiques s’intégrant dans l’une des thématiques suivantes : Transmédia (contenus et technologies immersives et interactives), ICC dans l’éducation, Espaces publics intelligents, Arts de la scène, Tourisme mobile, E-commerce en ICC.

Ces appels à projets représentent des opportunités d’une part pour les entrepreneurs cherchant un accompagnement professionnel mais aussi et d’autre part pour les entreprises de l’inter-région cherchant à apporter des solutions créatives et innovantes dans un monde de plus en plus global et numérique.

Partenaires

Partenaires associés

Le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen

Le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen est un programme de coopération transfrontalière qui permet de favoriser les échanges économiques et sociaux entre quatre régions frontalières : les régions Hauts-de-France et Grand Est en France ; la Wallonie, la Flandre occidentale et orientale en Belgique. Il vise à associer des compétences communes tout en valorisant les richesses de chaque région concernée, et ce, au bénéfice des populations de la zone (10,5 millions d’habitants). Le projet C2L3Play s’inscrit dans le l’axe « Améliorer et soutenir la collaboration transfrontalière en recherche et innovation ».

En savoir plus sur le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen

GoToS3

C2L3Play fait partie des 16 projets du portefeuille GoToS3 « Allons vers les spécialisations intelligentes » piloté par les agences AEI (Agence pour l’Entreprise & l’Innovation, Wallonie), NFID (Nord France Innovation Développement, Hauts-De-France) et POM West-Vlaanderen (Agence de développement de Flandre Occidentale, Flandres).

L’objectif du portefeuille GoToS3 est le développement de l’innovation et de la compétitivité des PME. Comment ? En accompagnant les entreprises et les porteurs de projet du territoire transfrontalier, en leur proposant des formations collectives, en les mettant au cœur de la valorisation des recherches. S3 signifie «Smart Specialisation Strategy», ou stratégie de spécialisations intelligentes. Suivant la stratégie de l’Union européenne Europe 2020, chaque région européenne a établi sa propre stratégie en fonction des forces et des atouts de son territoire.

Les 3 agences partenaires du projet GoToS3 (AEI, POM West-Vlaanderen et NFID) ont identifié 6 domaines communs à la région transfrontalière Hauts-de-France, Flandres, Wallonie, correspondant aux projets du portefeuille. Les 16 projets du portefeuille rassemblent une petite centaine d’opérateurs : fédérations professionnelles, agences de développement, pôles de compétitivité et d’excellence, universités et écoles, centres de recherche et centres techniques, collectivités territoriales. GoToS3 consolide l’écosystème de l’innovation, convaincu que de cette dernière naît des rencontres et d’échanges entre différents secteurs : c’est l’innovation transsectorielle. Pour en savoir plus sur GoToS3 : www.gotos3.eu

Co-financeurs