Visage

1. Reconnaissance de caractéristiques du visage (émotions, age, sexe, etc)

La reconnaissance de caractéristiques du visage permet à un ordinateur d’extraire des informations faciales d’un visage humain. Cette analyse se base sur les mouvements de points particuliers du visage. La détection de ces points peut se faire avec ou sans marqueurs.

Avec Marqueurs
Le suivi avec marqueurs est le plus robuste. Pour cela nous utilisons l’optitrack (conf. photo), un système composé de plusieurs caméras et d’un logiciel principal qui détermine la position des marqueurs plusieurs dizaines de fois par seconde.

Sans marqueurs
Sur base d’outils de suivi du visage en temps réel (Facetracker, kinect V2, caméras, etc.) Il est possible de suivre un certain nombre de points caractéristiques du visage. Ce genre de suivi est moins invasif mais aussi moins robuste par rapport au suivi avec marqueurs.

Grâce à l’analyse des visages, il est possible d’extraire des informations liées à l’age ou au sexe des personnes. De plus, sur base du suivi de ces points caractéristiques, il est possible de reconnaître certaines expressions de base à l’aide des descripteurs de mouvement du visage (FACS). La fiabilité du système est fortement dépendante de la qualité du suivi du visage mais aussi de l’amplitude de l’expression elle-même.

Ces outils d’intelligence artificielle peuvent être compressés et implémentés sur des plateforme mobiles comme des smartphones.

2. Reconnaissance de visages

Un système de reconnaissance  d’expressions faciales est une application visant à reconnaître une personne grâce à son visage de manière automatique. Ces systèmes nécessitent d’avoir au préalable enregistré un ensemble de donnée de visages liés au nom de leurs propriétaires. La reconnaissance faciale peut se faire avec des méthodes traditionnelles (eigenface, fisherface, lbph, etc.), ou avec des méthodes basées sur le Deep Learning (facenet).

Exemple d’application : reconnaissance faciale pour ré-identifier des personnes (qu’un algorithme de suivi aurait perdu, qui sont visible qu’à des endroits spécifiques, etc.) afin de les suivre sur le long terme et en déterminer ainsi un profil.